Réglementation : la vente du muguet par les particuliers le 1er mai

Publié le 28 avril 2017

Vente de muguet par les particuliers

Comme la tradition l’exige, il est de coutume d’offrir un brin de muguet à chaque 1er mai. Une habitude qui remontrait au XVIe siècle après que le roi de France de l’époque Charles IX eut offert un brin de muguet en guise de porte-bonheur à sa cour.

Si la vente de produits sur la voie publique est habituellement interdite au particulier, le 1er mai la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) autorise de manière exceptionnelle les badauds à vendre le muguet.

Mais attention, si vous comptez vous improviser vendeur d’un jour pour vous faire quelques euros, il y a tout de même des règles à respecter, voici ce que dit la loi :

Ne vendre que du muguet sauvage en proportion raisonnable

Si la DGCCRF se montre indulgente le 1er mai, la vente du muguet peut vous exposer à de fortes amendes.

En effet, la réglementation de vente de muguet par les particuliers vous impose de vendre uniquement des brins sauvages et dans une quantité dite raisonnable. Il n’est donc pas autorisé d’acheter du muguet à un grossiste pour le revendre !

De plus, les particuliers ne peuvent pas y associer d’autres fleurs. Les compositions florales sans réservées uniquement aux fleuristes.

Se Tenir à l’écart des fleuristes

La grogne monte chez les fleuristes qui voient une partie de leur chiffre d’affaires de plus en plus importante rongée par les particuliers le jour de la fête du travail. Pour les protéger la DGCCRF oblige les vendeurs particuliers de muguet à se tenir à l’écart des boutiques professionnelles de la fleur.

Tout dépend des communes et des règles établies pas votre mairie, mais à minima, votre point de vente doit être situé à minimum 40 mètres des fleuristes.

Vous ne pourrez donc pas installer votre stand de vente de muguet à quelques pas du fleuriste pour tenter de rabattre et attirer l’attention des clients.

Table et présentoir interdits :

L’installation de tables, tréteaux ou étals est strictement interdite. Beaucoup transigent avec cette règle, mais cette infraction est passible d’amendes voir même de confiscation de la marchandise…

Privilégiez donc une présentation à même le sol comme lors des brocantes.

Des règles supplémentaires d’une mairie à une autre

Si la DGCCRG imposte ses règles (s’éloigner des fleuristes, brin sauvage uniquement, tables interdites), les mairies peuvent-elles aussi avoir leur mot à dire.

La plupart des communes et peut-être la vôtre peuvent par arrêté municipal, organiser la vente de muguet par les particuliers. Nous vous recommandons donc de bien vous renseigner à votre mairie pour connaître toute la réglementation et ainsi éviter tout désagrément le jour J ;-)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *