Volcan Islandais : le point sur le remboursement des billets d’avion

Publié le 26 avril 2010

La plupart des aéroports français sont restés fermés durant l’éruption volcanique du volcan islandais et de nombreux voyageurs en cette période de vacances n’ont pu prendre leur avion ou pire encore sont resté bloqué à l’étranger.

L’équipe du Bon Plan vous propose un point en fonction de votre situation concernant le remboursement des billets d’avions :

1) Vous avez acheté un vol sec auprès d’une compagnie aérienne :
Si vous ne pouvez pas partir et que votre vol est annulé, la compagnie aérienne doit vous rembourser le vol dans un délai de sept jours. Les compagnies peuvent si elles le souhaitent vous proposer de reporter votre vol ou vous donner un avoir mais sachez que vous pouvez refuser et exiger le remboursement.

Dans le cas où vous êtes bloqué dans un aéroport à l’étranger, en attendant que les vols reprennent, la compagnie aérienne doit vous porter assistance, c’est-à-dire vous offrir des rafraîchissements, vous permettre de vous restaurer gratuitement et vous offrir l’hébergement à l’hôtel si une attente d’une ou plusieurs nuits est nécessaire ou si vous êtes obligé de prolonger votre séjour dans le pays en question.

Attention, si vous avancez les frais pour l’hôtel, la compagnie n’est pas ensuite obligée de vous rembourser. La prise en charge que doit assurer la compagnie est une prestation en nature, non une prestation financière. Toutefois, si la compagnie a manqué à ses obligations de prise en charge et que, par sa faute, vous avez été contraint de vous débrouiller par vos propres moyens, vous pourrez engager sa responsabilité et lui demander de vous rembourser.

2) Vous avez acheté un vol sec auprès d’une agence de voyage
Comme précédemment, c’est la compagnie aérienne qui doit vous rembourser et prendre en charge les frais d’hébergement et non votre tour opérateur (Expedia, SNCF Voyage…)

3) Vous avez acheté un voyage à forfait (vol + hébergement ou autres prestations) auprès d’une agence de voyage :

Votre voyage est annulé. L’agence de voyages va certainement vous proposer un report à d’autres dates ou un avoir sur un prochain voyage. Si ces options ne vous conviennent pas, sachez que vous pouvez exiger le remboursement intégral des sommes versées, sans pénalités et sans frais.
N’hésitez pas à leur signifier l’application de l’article L. 211-13 ou de l’article L.211-14 du code du tourisme.

Dans le cas où vous étiez sur le point de rentrer d’un voyage organisé à l’autre bout du monde lorsque les distances le permettent, l’agence peut vous proposer des solutions de réacheminement (train, autocar).

Si aucune solution de réacheminement autre que par les airs n’est possible, l’agence qui vous a vendu le séjour est d’après l’article L. 211-15 du code du tourisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *